" Le Club Astro " s'adresse à tout le monde

Quelques jours avant le lancement de cette nouvelle émission, l'astrologue Alain Decours répond aux questions de Tendance Ouest.

Tendance Ouest : Qu'est-ce que l'astrologie ?

Alain Decours : Je commence toujours par étudier l'étymologie d'un mot avant de lui donner une signification ! Donner la parole aux astres me convient tout à fait. Il y a un petit côté Charles Trenet qui me séduit assez dans la définition. Ce n'est pas une science, le principe fait sourire certains, d'autres moins, depuis la nuit des temps les astres ont intrigué toutes les civilisations avec leurs symboles propres, leurs traditions. Un journaliste me disait récemment à propos des horoscopes : " personne n'y croit mais tout le monde les lit " l'astrologie est un moyen mais pas une fin en soi. Ce n'est pas un système " gouroutisant ". Que les symboles astrologiques ne résident que sur les parvis des cathédrales est bien suffisant ! (Chartres, Amiens). La nature a horreur du vide ! Toutefois l'astrologie et les arts divinatoires ne sont pas des systèmes religieux. Lorsque j'entends " je crois en la voyance, l'astrologie " ça me hérisse le peu de cheveux qui me reste. On peut tout juste constater que tel évènement annoncé clairement s'est réalisé ou l'inverse. L'infaillibilité n'existe pas. Comme l'athlétisme, c'est une école d'humilité.

Tendance Ouest : Pour quelles raisons et dans quel contexte avez-vous étudié l'astrologie ?

Alain Decours : En tant que Taureau ascendant Scorpion le terrain était tout tracé. L'astrologie n'est pas la seule discipline à laquelle je me suis adonnée. Dès le plus jeune âge je me suis passionné pour les arts divinatoires. La voyance est un don, l'astrologie, la numérologie, les tarots font eux partie des leviers qui permettent d'affiner des délais, de percevoir des traits de caractère, de discerner des qualités inexplorées et des failles, des abcès qui méritent d'être percés. J'aime travailler avec de beaux objets. J'ai conservé mon vieux jeu de tarots qui a plus de cinquante ans. Il a contribué à toutes mes guerres, mes conquêtes. Tout les " médias " que je viens d'énumérer, je les décline symboliquement devant " une fenêtre ouverte ". C'est très important.

Tendance Ouest : Depuis combien de temps pratiquez-vous l'astrologie ?

Alain Decours : Dès que j'ai su lire et écrire je me suis passionné pour les arts divinatoires plus ou moins discrètement suivant les époques ; je n'ai eu aucun mal à m'y mettre, c'était une tradition familiale. À l'époque ça sentait le soufre. On allait consulter une voyante ou une astrologue entre chien et loup, pas au grand jour. Aujourd'hui on tomberait presque dans un relativisme inverse dans lequel " tout est en tout et réciproquement ! " - bientôt nous verrons des masters 2 d'astrologie ! composer des thèmes c'est une chose, mais l'instinct en est une autre. Et puis j'ai mes trucs personnels ! comme la cuisine étoilée, il y a le coup de main, le savoir-faire du chef ! les sept notes de la gamme et leurs altérations peuvent donner le meilleur comme le pire.

Tendance Ouest : Pourquoi avez-vous accepté de réaliser ce nouveau rendez-vous avec Tendance Ouest ?

Alain Decours : Une petite voix intérieure me disait que j'allais être pressenti pour une émission d'un genre un peu nouveau. C'est chose faite. Pourquoi dire non lorsqu'on se sent bien quelque part ? Je trouve très équilibrant de conjuguer mes activités classiques en cabinet avec le travail d'équipe en radio. J'y vois une très grande complémentarité - L'année précédente aura été une année de propédeutique avec une émission dont le concept s'effritait un peu après 25 ans d'existence ! Il y avait le besoin d'un vent nouveau.

D'autre part, l'horoscope quotidien est un exercice particulier. J'ai tenté de mettre des lettres de noblesse à un art mineur. Tout est rédigé, soupesé avec prudence et concision. Et comme la technique me passionne tout autant, humblement parlant, le résultat est à la hauteur de ce que nous attendions.

Là il s'agit de tout autre chose. Aller à la rencontre des gens me donne des ailes. Je dois beaucoup à la Normandie ; j'y ai passé le plus clair de mon existence, études, rencontres, travail ; je salive d'avance d'avoir à l'antenne des gens divers et de tous horizons. Permettez-moi de vous reprendre sur le libellé de la question. Je ne réalise pas. Je pars d'une proposition d'un réalisateur qui voit en moi un concept d'émission et là on dialogue pour envisager le rythme et la forme. C'est la première fois que l'on me demande de sortir de mon " numéro habituel " !

Tendance Ouest : Comment concevez-vous l'échange avec les auditeurs de Tendance Ouest ?

Alain Decours : Partir d'une question qui turlupine l'auditeur et lui donner mon point de vue et engager un dialogue. Dialogue qui peut permettre d'aller bien au-delà de l'interrogation de départ. Il ne s'agit pas d'attendre une sentence ! Je n'aime pas les catégoriques. L'astrologie est un moyen extraordinaire de " tirer " les personnes vers le haut. Personnellement je suis persuadé qu'il y a toujours une solution. Je veux être à l'écoute et surtout ne pas singer ce qui existe déjà. Je désire quelque chose de pétillant, de vivant. Je me revendique comme un fils spirituel de Jean Rignac (réhabilitant le signe du Serpentaire, " principauté " entre le signe du Scorpion et du sagittaire) et Madame Soleil que j'ai eu la chance de connaître ! ils ont su démocratiser l'astrologie et proposer des émissions en leur temps qui étaient très avant-gardistes. Les gens ont besoin qu'on les aime surtout lorsqu'ils se sentent perdus.

Tendance Ouest : A qui s'adresse " Le Club Astro " ?

Alain Decours : Mais à tout le monde ! L'astrologie est une réponse mais pas La réponse et surtout pas une béquille. Nous passerons une heure quasi quotidienne ensemble à discuter et de mettre mon petit grain de sel astrologique pour appréhender des évènements futurs. Orientations, choix personnels. L'astrologie est un calcul, l'interprétation demande de l'inspiration " le nez creux " et d'inviter à regarder au-dessus de la ligne d'horizon. L'astrologie a été faite pour l'homme et non l'inverse. Un bel outil de liberté qui ne mérite aucun pharisaïsme.